Sectorisation des collèges

Accompagner les jeunes, c'est préparer l'avenir de notre département. Soucieux de faire s'épanouir ce capital humain, le Conseil général de Maine-et-Loire agit pour l'éducation, le facteur incontournable pour favoriser la réussite de la génération montante.

Depuis 2004, il appartient au Conseil général, après avis du conseil départemental de l'éducation nationale, d'arrêter la localisation des établissements publics, leur capacité d'accueil, leur secteur de recrutement et le mode d'hébergement des élèves. Les autorités compétentes de l'État conservent la responsabilité de l'affectation des élèves.

Lorsque l’on parle communément de « suppression de la carte scolaire », ceci implique que cette affectation ne prenne plus pour référence le secteur géographique. La contrainte majeure imposée aujourd’hui provient de la capacité d’accueil de l’établissement – en termes pédagogiques mais aussi de restauration – nécessairement limitée pour des raisons de sécurité.

Un objectif : améliorer la qualité de l'accueil dans les collèges

Il est rapidement apparu que la sectorisation des collèges publics de Maine-et-Loire devait être adaptée dans certains secteurs du département. Le Conseil général a voulu, en ce domaine également, réaffirmer sa volonté de poursuivre l'amélioration de la qualité de l’accueil des enfants dans les collèges. Soucieux de leur offrir, ainsi qu'à l'ensemble de la communauté éducative, un service performant et qui répond aux exigences d'un enseignement modernisé, il a retenu trois principes d'action :

  • répartir les élèves en fonction de la capacité des établissements,
  • répartir les élèves en fonction des perspectives démographiques,
  • garantir, en matière de transports scolaires notamment, une offre de proximité et un aménagement harmonieux du territoire.

 Ainsi, l’évolution des effectifs est suivie avec une attention toute particulière de manière à anticiper, dans la mesure du possible, les flux d’élèves.

Une modification a été mise en œuvre pour la rentrée scolaire 2013/2014. Sur le secteur de Gennes, les familles habitant à Ambillou-Château et à Noyant-la-Plaine sont affectées au collège Lucien Millet à Doué-la-Fontaine.


Dans tous les cas, les élèves inscrits actuellement et les fratries peuvent continuer à fréquenter leur établissement.

Secteurs de recrutement en Maine-et-Loire

Documents

Mise à jour : 09/2013

Actualités de Maine-et-Loire

18/04/2014

La Grande Guerre vue
par le Conseil général des jeunes

A l'initiative des élus juniors, le musée Joseph-Denais de Beaufort-en-Vallée accueille jusqu'au 25...

07/04/2014

Florian Zeller à la rencontre
des collégiens angevins

250 élèves de Maine-et-Loire ont rendez-vous avec l'écrivain vendredi 11 avril, à l'Hotel du...

02/04/2014

La danse sur un plateau

Samedi 5 avril, le Théâtre de l'Hôtel de Ville de Saint-Barthélemy-d'Anjou accueille la 4e édition...

Les autres actualités
Lien L'avenir pousse en Anjou - Ouverture dans une nouvelle fenêtre

.